Au regard de la complexité du problème, ASUDEC pose l’hypothèse que ses subventions basiques matériels et techniques permettront aux ménages entreprenants de générer assez de revenus pour satisfaire leurs besoins primaires ; ce qui leur évitera d’utiliser les fonds de crédits qu’ils contracteront éventuellement pour satisfaire les mêmes besoins et ne pas pouvoir les rembourser convenablement. Par conséquent, les crédits contractés seront investis pour intensifier leurs activités de production ou pour diversifier leurs sources de revenus et renforcer la résilience générale de leurs ménages.

En plus, l’entreprenariat ne peut s’envisager qu’au carrefour de trois facteurs essentiels: La qualité du décideur, le marché, et les services financiers. A cet égard, ASUDEC, dans sa stratégie de promouvoir les économies familiales et locales, s’investit dans la capacitation technique et organisationnelle des populations, la facilitation de l’accès au crédit et au marché, et la vulgarisation de technologies appropriées. Pour mieux réussir dans l’amélioration de l’accès au crédit, ASUDEC a mis en place une Institution de Micro Finance (IMF) dénommée MECRA (Mutuelle d’Épargne et de Crédit d’ASUDEC) opérationnelle depuis 2009. Ainsi, ASUDEC et la MECRA travaillent en tandem aussi bien au bureau que sur le terrain, ciblant les mêmes partenaires financiers et les mêmes demandeurs, et mutualisant leurs ressources humaines et matérielles afin de minimiser les charges et de permettre à la MECRA d’appliquer une politique de crédit adaptée à l’environnement social et économique local. Le tandem ASUDEC-MECRA est mutuellement bénéfique aux deux parties: Pendant que ASUDEC (ONG) pourvoit des subventions instrumentales (matérielles) remboursables et des subventions transformatives (information, sensibilisation, formations techniques et professionnelles), la MECRA (IMF), se charge des services financiers (octroie des crédits, collecte et gestion de l’épargne). Cette approche que nous qualifions de micro finance participative permet de minimiser les risques, et pour la MECRA, et pour les bénéficiaires qui en plus de mieux rentabiliser les fonds de crédits contractés, les remboursent convenablement. Du coup, en permettant aux populations de satisfaire leurs besoins primaires et de s’émanciper économiquement, l’approche permet à la MECRA de réaliser pleinement sa propre mission et à ASUDEC d’atteindre ses objectifs de développement.